Piliers et voûtes – Eté 2018

De retour en août 2018 pour la construction du château.

Une fois de plus les plans du château se réangencent au gré des discussions, voyages, rencontres. Non contents d’en avoir finit avec la maçonnerie, nous décidons finalement de monter des piliers en pierres calcaires/briques sur lesquels reposeront les colombage du premier étage et une futur charpente.

10 piliers au total de 50 cm sur 50 cm, avec un appreillage chaîné aux quatres angles. Pour une hauteur de plafond optimal, nous souhaitons monter ces piliers à une hauteur de 2 mètres à partir de la base pierre terminée (qui elle-même est déjà à 70 cm au dessus du futur plancher. La hauteur de plafon sera donc de 2m70 environ au rez-de chaussée.

De longs débats et réflexions s’amorcent sur comment combler l’espace entre les piliers ? Colombages, pisé,…? Nous optons finalement sur un choix qui permet remplir nos exigences esthétiques mais aussi structurelles : l’idée est de maçonner des voûtes en briques entre chaque espace qui seront les futures encadrements de portes et de fenêtres.

Nous maçonnerons dans les voûtes un chaînage bois qui restera apparent afin de compenser les forces que les voûtes exercent latéralement. Encore une fois, nous nous appuyons sur des savoirs empiriques et il est très difficiles pour nous d’estimer la résistance effective de ce chaînage mais aussi de la poussée réelle qu’exerceront les voûtes sur nos piliers d’angles. Toujours est-il que nous nous lançons, et des amis maçons n’avaient pas l’air alarmés ni inquiets quant à la résistance globale de la structure.

Une fois les piliers montés à mi-hauteur, nous entamons les voûtes. Des gabaris ont été réalisé à l’aide de contre-plaqué et tassauts de bois en forme de demi-cercle parfait. Nous les positionnons et commençons à maçonner les briques. Si vous placez un clou au centre du diamètre du demi-cercle et que vous y accrocher une ficelle, cela vous permet pour chaque brique de vérifier sa bonne inclinaison.

En théorie, vous pourriez retirer le gabaris dès la dernière brique posée. Nous avons préféré les laisser 48h environ. Dans l’idéal, il faut réussir à caler les gabaris en anticipant leur retrait (en mettant des cales par exemple) d’autant plus si vous comptez les réutiliser pour plusieurs voûtes comme dans notre cas.

La très bonne nouvelle de l’été, c’est qu’une équipe de charpentiers se propose pour la suite des événements (une fois le rez-de-chaussée maçonné). Dans l’idée, un premier étage en colombage et une toitûre 4 pans est envisagé, couverte d’ardoises ou de bardeaux !

Rendez-vous le 29/30 septemebre sur zone pour le grand événement « Terres communes » !

This entry was posted in ramène ta pierre. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *